samedi 1 avril 2017

Hôtel Salto en Colombie - L'ancien Manoir abandonné et hanté


Si jamais vous vous retrouvez à traverser les jungles brumeuses de la Colombie, vous tomberez peut-être sur une étrange structure près des chutes Tequendama. Un vieux manoir qui surplombe les chutes semble sortit tout droit d’un film d’horreur.

L'hôtel Salto en Colombie a été abandonné pendant plusieurs décennies… à cause d’un sombre secret.

Selon la légende locale, cet édifice a été abandonné après que de l’activité paranormale et des forces sombres négatives aient repoussés les clients.

Bâti en 1923 par l’architecte Carlos Arturo Tapias, le manoir à son origine représentait le symbole de l’élite colombienne.

Pendant 30 ans, les clients fortunés allaient y faire la fête. Avec le temps, le manoir d'abord Palais des fêtes est devenu hôtel.

L’édifice n’était pas seulement magnifique, mais les chutes Tequendama pouvaient être aperçues de n’importe quelle fenêtre.

Des travaux de rénovation ont été entrepris en 1950 par les propriétaires qui voulaient en faire l'hôtel le plus extravagant de Colombie, mais soudainement, personne ne désirait plus visiter le manoir.

Pendant des décennies, l’édifice fut abandonné jusqu'à ce que Mère nature œuvra pour se l’approprier.

L’une des raisons de sa désertion est la pollution de l’eau.

Jusqu’à ce jour, la rivière qui coule à proximité est le second plan d’eau le plus pollué de la planète. L’odeur est si forte, qu'il a été conseillé aux visiteurs d’apporter du Vicks VapoRub pour masquer les émanations répugnantes.

Cependant, il y a quelque chose de beaucoup plus terrifiant au pied de ces montagnes qui à aider à faire fuir les gens.
Il est raconté que des autochtones sautaient du haut des montagnes pour échapper aux attaques. La légende raconte qu’ils se transformaient alors en aigles lors de leur saut.
De ce fait les riches visiteurs en état d’ébriété essayaient de recréer la scène.
Bien entendu, cela engendra de nombreux décès. Dès lors, leurs fantômes hanteraient le manoir et les environs.

Ces légendes n'empêchèrent nullement les travaux de restauration de 1990 destinés à créer un musée de la biodiversité à l'intérieur de ce mystérieux manoir.

Chaque année l'édifice est devenu l'hôte de nombreuses expositions malgré les dires et les sensations négatives des visiteurs. Le bâtiment reste accablé des effets de l'air pollué d'où émane un sentiment de malaise provoqué par la souffrance humaine.
Il reste donc conseillé au curieux de ne pas se promener dans les sombres couloirs la nuit venue.









Aucun commentaire: