vendredi 24 novembre 2017

Le bestiaire fantastique de Henry et Marie Clews au Château de la Napoule


Le château de La Napoule est un château situé en France sur la commune de Mandelieu-la-Napoule, dans le département des Alpes-Maritimes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Édifié au xive siècle par les comtes de Villeneuve sur la route du bord de mer, le château et ses jardins sont inscrits monuments historiques par arrêté du 6 janvier 19471 et le parc est labellisé "Jardin remarquable".

Le château a subi au cours des siècles de nombreuses transformations, étant même transformé en verrerie au XIXème siècle.

En 1918, deux américains, Henry Clews (1876-1937) et Elsie Whelen, dite Marie Clews (1880-1959), s'installent dans les restes de la demeure médiévale qu'ils ont acquise en novembre 1918 pour entreprendre de la reconstruire.

Henry Clews était le fils d'un banquier new-yorkais, il avait hérité d'une grande fortune. Grâce à celle-ci, le couple restaurera les bâtiments et en construisit, tout en apportant leur touche personnelle (Henry était sculpteur et sa femme architecte).

Henry et Marie Clews ont résidés dans leur château entre 1919 et 1930. Ils ont été à la fois les maîtres d'ouvrages et les concepteurs de leur château et du jardin. Ils ont conçu un ouvrage néo-médiéval sans aucune recherche archéologique.

Henry Clews y a développé un bestiaire fantastique en faisant des rappels à des contes de fées comme le montre des devises gravées sur le château, comme Once upon a time ou Myth - Mystery - Mirth.

Marie Clews qui a conçu et dessiné les modifications du château et les jardins travaillait directement avec des maçons locaux, Jean et César Cassano et douze tailleurs de pierre.

Photographies Heresie.com

























dimanche 22 octobre 2017

Georg Bartisch -Ophthalmodouleia Das ist Augendienst (médecine oculaire)


 Georg Bartisch (1535–1607) est un médecin allemand né à Königsbrück en Saxonie.

À l'âge de treize ans, il commence sa carrière médicale comme apprenti chez un barbier chirurgien. Pendant une grande partie de sa vie, il exerce le métier de chirurgien itinérant en Saxonie, en Silésie et en Bohême. Il s'établit finalement à Dresde et devient l'oculiste du duc Auguste I de Saxonie.

Bartisch croyait qu'un patient pouvait être diagnostiqué à travers sa carte astrologique ou son horoscope et que la magie, l'astrologie et même la sorcellerie jouaient un rôle important dans le diagnostic et le traitement de la maladie. Ces croyances rendaient ses méthodes de soins assez étranges. Par exemple, si un patient était myope ou hypermétrope, Bartisch demandait à celui-ci de porter un masque spécial censé résoudre ses problèmes. Apparemment ce masque effrayait les mauvais esprits.

Bien qu'il n'ait pas eu de formation universitaire, il est considéré comme un praticien très exercé de la médecine oculaire et de la chirurgie. Il est l'auteur de Ophthalmodouleia Das ist Augendienst, publié en 1583 et considéré comme le premier livre de la Renaissance sur les troubles ophtalmiques et la chirurgie oculaire. Bartisch y traite des maladies oculaires, ainsi que des techniques et instruments chirurgicaux.
Bartisch pratiquait également des interventions de lithotomie.
-----------------------------------------------

"Ophtalmodouleia Das ist, Augendienst" est le premier manuscrit de la Renaissance sur les troubles ophtalmiques et la chirurgie oculaire. Il fut publié en 1583 par le médecin allemand Georg Bartisch (1535-1607), considéré par beaucoup comme le "père de l'ophtalmologie moderne".

L'œuvre contient 92 gravures sur bois représentant chacune des maladies de l'œil - certaines utilisant une technique de superposition permettant au lecteur de disséquer des parties de la tête ou des yeux en soulevant une série de volets.
Accompagnant les images, une description détaillée des maladies oculaires, des techniques chirurgicales, et des instruments utilisés, écrite en allemand de l'époque plutôt qu'en latin, habitude très inhabituelle pour l'époque.


















vendredi 20 octobre 2017

Caricatures avec John Collier (Tim Bobbin)

Human Passions (Tooth Pulling)

John Collier est né à Urmston , dans le Lancashire en Angleterre le 16 décembre 1708. Il est mort le 14 juillet 1786. Peintre britannique, caricaturiste, illustrateur, graveur et poète satirique il est aussi connu sous le pseudonyme de Tim Bobbin ou Thimothy Bobbin.
Crédit photo: Rochdale Arts & Heritage Service

A Surgeon Extracting a Tooth 

Extraction of a Tooth

An Operator Extracting a Tooth

A Blacksmith Extracting a Tooth

Extraction of a Tooth

The Dentist

An Operator Extracting a Tooth 

Human Passions (Three Drunkards and a Bottle)

Human Passions (Two Drunkards, a Glass, a Bottle and a Pipe)

Human Passions (The Parson and the Devil)

Pulling Teeth

Altercation

Portrait of a Man

Portrait of the Artist Wearing an Iron Mask

Human Passions

Human Passions (Five Heads)

Human Passions

Trompe l'oeil

Autoportrait